Header vendée globe  Vendée Va'a

New-York Vendée Les Sables

OSM (Open Sports Management), la structure en charge du développement de la classe IMOCA, propose en 2016 une nouvelle et quatrième épreuve au Championnat IMOCA Ocean Masters, la course New-York-Vendée Les Sables !

Cette grande première, qui s'est élancée le 29 mai de New York, est un véritable "warm-up" du Vendée Globe. Tout a donc été mis en place pour que les Vendéens puissent faire la fête à ces grands marins, futurs prétendants au tour du monde en solitaire.Dix-sept skippers, la grande majorité des concurrents du Vendée Globe, se sont élancé à l'assaut de l'Atlantique d'ouest en est, en profitant des vents portants. Un parcours de près de 3 500 milles a effectuer pour relier New-York aux Sables d'Olonne. L'arrivée des premiers concurrents est annoncée à partir du 4 juin dans le chenal mythique des Sables.

 
 
UN INTERET SPORTIF MAJEUR

La Transat New York - Vendée (Les Sables d'Olonne) présente un intérêt sportif majeur pour les prétendants au Vendée Globe. Leurs bateaux sont déjà en configuration "tour du monde". Les gros chantiers techniques sont terminés : ce parcours transatlantique d'ouest en est sera dédié aux validations techniques et, surtout, à l'évaluation des forces en présence. Cerise sur cette épreuve, elle va se jouer majoritairement au portant, à l'instar du parcours du Vendée Globe.
Enfin, pour la première fois, les novateurs "foilers", forts des gros travaux de fiabilisation et d'optimisation dont ils ont tous bénéficié cet hiver, vont pouvoir jouer leurs atouts volants.

Haut de page

 
LE PARCOURS
 
NY_V_LS


Ils vont décoller de Big Apple pour tracer, au portant, en surfant, comme dans les mers du Sud, vers le fameux chenal des Sables d'Olonne... Pas moins de 17 solitaires, représentant 7 nationalités différentes, sont inscrits à la nouvelle transat New York - Vendée (Les Sables d'Olonne). Cette  première  édition a  largement  séduit  les  coureurs.  Elle  va  aussi permettre de faire rayonner le Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters bien au delà de l'Atlantique Nord...

17 solitaires pour une première, c'est un très beau score, surtout lorsqu'on retrouve parmi eux presque tous les ténors de la classe, 6 des 7 foilers (IMOCA60 équipés de plans porteurs de dernière génération) du circuit, de solides challengers...

Parcours au portant : avantage foilers, ou pas ?

Ce tracé au départ de New York va permettre aux coureurs de répéter leurs gammes. Le jeu consistera en effet à entrer dans le flux portant des dépressions qui traversent l'Atlantique, au bon moment, au bon endroit, pour glisser avec elles vers l'est. Or, l'hiver prochain, entre le Cap de Bonne Espérance et le Cap Horn, soit sur près des 2/3 du tour du monde, l'exercice sera exactement le même.

Ces 3050 milles devraient donc se disputer majoritairement au portant : l'occasion pour les foilers après leurs récents chantiers d'optimisations, de montrer davantage de leur potentiel ?

Plateau garni : état des lieux

Les IMOCA60 seront tous en configuration Vendée Globe sur la New York-Vendée (Les Sables d'Olonne). Ainsi, globalement, les potentiels des machines (et des marins) seront ceux que l'on retrouvera le 6 novembre, aux Sables d'Olonne. Les têtes de série vont donc prendre le temps, durant ces 8 à 9 jours de transat, d'ausculter la concurrence de près.

De la Statue de la Liberté au chenal de la Chaume : du mythe au rêve

Enfin, ce tracé ouest-est est une fête en soi. Être amarré au pied de la Statue de la Liberté, ça ne s'oublie pas. "C'est exceptionnel, unique !" Tous ceux qui ont eu la chance de l'avoir vécu en gardent des souvenirs émus.

Conrad Colman, seul skipper Américain de l'épreuve (bien que Néo-Zélandais de naissance), compte beaucoup sur ce départ "à domicile" pour montrer à ses compatriotes que la course au large est une discipline fabuleuse et, pourquoi pas, séduire des partenaires de ce côté-ci de l'Atlantique.

Quant à l'arrivée aux Sables d'Olonne... Beaucoup ont déjà eu l'occasion de remonter le fameux chenal, mais le faire en IMOCA, à l'arrivée d'une course et à cinq mois du Vendée Globe, ce n'est pas anodin.

Haut de page

 
LA DIRECTION DE COURSE
 
NYVendee


Le  premier  rôle  d'une  direction  de  course,  c'est  d'en  définir  les  règles,  les  fameuses «instructions  de  course». C'est ensuite, et surtout, de composer entre les contraintes des coureurs, celles  des  organisateurs,  les  aléas météorologiques  et  logistiques.  Enfin,  pendant l'épreuve, ils deviennent des veilleurs, gardiens avant tout de la sécurité des coureurs, mais aussi des règles du jeu océanique qu'ils ont mis en place.

Jacques Caraës, épaulé de Guillaume Evrard et Hubert Lemonnier sont aux manettes de la Transat New York-Vendée (Les Sables d'Olonne) depuis plusieurs mois, revue d'actions et de décisions.

Séquence émotion sur le prologue
Emotions garanties pour le prologue de la TransatNew York-Vendée (Les Sables d'Olonne), qui sera l'un des temps forts de cette course. Il se jouera en équipage au départ de Newport, le 21 mai, pour arriver, quelques 24h plus tard, à la voile, à New York, au pied de la Statue de la Liberté, au cœur de Manhattan... Un moment exceptionnel dans la vie d'un marin comme de celles des heureux  invités à bord des IMOCA60 ce jour-là.

Un média man à bord, ou pas
En parfait «warm up» du Vendée Globe, la Transat New York-Vendée (Les Sables d'Olonne) est une occasion de réaliser de précieuses banques images in situ, en amont du tour du monde. La direction de course a donc proposé aux  coureurs  d'embarquer un média man pendant la transat. Avant le départ, skippers et média men signeront une déclaration sur l'honneur dans laquelle ils s'engagent à ce que le média man ne participe d'aucune manière à la marche du bateau.
Seuls les solitaires devant se qualifier pour le Vendée Globe* auront l'obligation de naviguer seuls.

* Morgan Lagravière (Safran), Stéphane Le Diraison (NC) et Alex Thomson (Hugo Boss). SébastienDestremau (Face Ocean) et Pieter Heerema (No Way Back) s'ils ne se qualifient pas sur la course Puerto Calero. Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) s'il n'a pas réalisé 1500 milles en solitaire avant  la  Transat  New  York-Vendée (Les Sables d'Olonne). Kojiro Shiraishi (Spirit  of  Yukoh) s'il s'inscrit au Vendée Globe. Paul Meilhat (SMA) s'il ne se qualifie pas sur The Transat.

Un départ sous haute tension, au cœur du trafic New-yorkais
Le coup d'envoi sera donné juste en face de la North Cove Marina, sur l'Hudson river, au cœur de  l'intense  trafic  fluvial  Newyorkais...  Ainsi, compte  tenu  de  l'importance  de  la  flotte  (18 bateaux), en fonction des conditions météo, la direction de course se réservera la possibilité de proposer aux coureurs d'embarquer un équipier jusqu'au pont Verrazzano (soit sur une distance de 2,5 milles nautiques) pour assurer la sécurité du bateau.

La limite des glaces
Les dangers se suivent mais ne se ressemblent pas. Une fois au large, les concurrents devront prendre garde aux icebergs. Or, plus ça va, plus les glaces descendent sud... Cette zone à risque flirte désormais avec la route orthodromique de la transat. La direction de course a donc pour l'instant défini une limite nord à ne pas dépasser, au niveau du 42° nord**. Cette zone de restriction pourra être réajustée dans les 8 jours précédant le départ. Jacques Caraës et son équipe sont en veille permanente sur ce sujet.

** 42° nord c'est la latitude de la Corse en France et la frontière entre les états de New York et de Pennsylvanie aux USA.

Des quarts de 2 heures, H24
Jacques Caraës, Guillaume Evrard et Hubert Lemonnier vont se relayer 24h sur 24 pendant toute la durée de la transat, par quarts de deux heures. Les coureurs pourront les appeler à tous moments. Le cap et la vitesse des bateaux sont des indicateurs privilégiés qu'ils scrutent en permanence afin de déceler d'éventuels problèmes à bord. Cette veille sécuritaire sera complétée d'un point météo quotidien effectué avec  la  société  Great  Circle  représentée  par Christian Dumard et Bernard Sacré.

Haut de page

UNE FETE EN LIVE ET EN PUBLIC DU 4 AU 11 JUIN A PORT OLONA

Comme toutes les courses au large vendéennes, la Transat New York - Vendée (Les Sables d'Olonne) sera aussi une fête !

Dès le 4 juin, le public pourra suivre la course depuis le village de la Transat, installé sur l'Esplanade du Vendée Globe. Les vacations radio avec les coureurs, animées par le journaliste Pierre-Louis Castelli, se dérouleront en direct et en public. Chaque arrivée sera commentée depuis le village de la course et suivie d'un point presse, toujours en live et ouvert à tous.

Et, tous les jours, du 4 au 10 juin, un tirage au sort quotidien permettra de gagner cinq visites d'un IMOCA60 !

Le 11 juin, épilogue de cette Transat New York - Vendée (Les Sables d'Olonne), réunira tous les coureurs pour un « postlogue » pas comme les autres. Les futurs tourdumondistes vont en effet régater en duo avec de jeunes régatiers vendéens à bord de Hobie Cat 16. Le tout sera commenté et visible depuis le remblai. Du spectacle et de beaux échanges en perspective à découvrir à 14h !

Et, à 18h, sur la scène de l'esplanade, les Vendéens auront le plaisir de retrouver tous les skippers à l'occasion de la remise des prix, pour un dernier rendez-vous convivial, loin de la pression à venir du Vendée Globe...

Haut de page

LES 17 INSCRITS
  1. Fabrice Amedeo - NEWREST MATMUT (France)
  2. Jérémie Beyou - MAITRE COQ (France)
  3. Conrad Colman - NC (Nouvelle-Zélande - USA)
  4. Bertrand de Broc - MACSF (France)
  5. Tanguy de Lamotte - INITIATIVES COEUR (France)
  6. Sébastien Destremau - FACE OCEAN (France)
  7. Jean-Pierre Dick - STMICHEL VIRBAC (France)
  8. Yann Eliès - QUEGUINER-LEUCEMIE ESPOIR (France)
  9. Nandor Fa - SPIRIT OF HUNGARY (Hongrie)
  10. Pieter Heerema - NO WAY BACK (Pays-Bas)
  11. Ari Huusela - NC (Finlande)
  12. Morgan Lagravière - SAFRAN (France)
  13. Armel Le Cléac'h - BANQUE POPULAIRE VIII (France)
  14. Stéphane Le Diraison - NC (France)
  15. Paul Meilhat - SMA (France)
  16. Vincent Riou - PRB (France)
  17. Kojiro Shiraishi - SPIRIT OF YUKOH (Japon)
  18. Alex Thomson - HUGO BOSS (Grande-Bretagne)

Cette course devrait permettre aux navigateurs en solitaire de faire leurs derniers réglages avant de s'élancer pour l'Everest des Mers 5 mois plus tard.

Haut de page

LE PROGRAMME DES ANIMATIONS

Aux Sables d'Olonne, un village et des animations seront proposés au public du lundi 4 au dimanche 12 juin, en attendant l'arrivée de la flotte. Le samedi 11 juin sera la journée des temps forts avec remise des prix, régate et échanges privilégiés avec les skippers.

  • 17 mai : arrivée des bateaux à Newport (contrôle de sécurité, plombage, etc.)
  • 21 mai : départ à 16h (22h en France) du prologue en équipage entre Newport, RI et New York. Arrivée le 22 mai à la mi- journée à New York. Deux parcours sont possibles de 150 ou 220 milles, en fonction des conditions météo.
  • 27 mai : Charity Race dans la baie de New York suivie de la soirée officielle au New York Yacht Club
  • 29 mai : départ de New York à 11h (17h en France) sur l'Hudson River, devant la North Cove Marina, passage sous le Verrazano-Narrows Bridge.
  • 31 mai : ouverture du PC Course/PC Presse au Pôle Course au Large (Boulevard Vertime).
  • 4 juin : ouverture du village sur l'Esplanade du Vendée Globe à Port Olona.
  • Du 4 au 11 juin : vacations et arrivées à suivre en direct, tirages au sort quotidiens pour gagner des visites d'IMOCA60.
  • 11 juin : 14h postlogue visible depuis le remblai ; 18h remise des prix sur la scène du village de course. 

Haut de page